Photographie par Mark Chan


Merci à CookieMonster pour la correction.

Voilà c’est fait je suis donc passé chez Sony, et j’ai donc revendu tout mon matériel Fujifilm, la raisons est assez simple : entretenir 2 parcs optiques est juste impossible pour moi, ça coûte trop cher et fait doublon d’un parc optique à l’autre, car oui j’ai aussi des boîtiers Foveon Sigma et surtout des optiques.

Et là vous me dites : oui mais du coup ça change rien à ton brousoufe.

Et bien si, Sigma a sorti une bague, la MC-11 qui permet de monter les optiques monture SA (la monture de Sigma pour leurs boitiers) sur les boîtiers Sony E-mount (A7 ,A7II, A9 …), du coup je n’ai plus qu’un parc optique à gérer maintenant. Un autre avantage des boîtiers Sony c’est qu’il y a bien plus de bagues d’adaptation pour les vieux objectifs que pour les Fuji XF, je vais aussi pouvoir enfin utiliser mes objectifs Mamiya 645 sur un boîtier numérique <3

Maintenant le revers de la médaille … Oui car si chez Sony ma vie sera facilitée au niveau des optiques, pour le reste par contre c’est pas ça du tout. Chez M.Sony le mot d’ordre est de NE RIEN FAIRE COMME LES AUTRES

Explication :

  • La batterie : Que neni, point de chargeur conventionnel, il faut brancher directement le boîtier pour charger la batterie et bien sur le boîtier n’est pas utilisable pendant la charge, sinon c’est pas drôle. Il faudra donc investir dans le chargeur Sony vendu séparément ou dans des chargeurs NONAME.

  • Le griffe pour flash : « toussote » Ici il vous faudra tester votre flash cobra voir si il fonctionne … ou pas, sinon il faudra repasser à la caisse car Sony a sa propre griffe … YEAH !!!
    Pour ma part mon Nissin Di700 A, à la base pour Fuji fonctionne via le déclencheur fournis avec le flash.

  • Mettre à jour le boîtier : WINDOWS … sinon … bah tu l’as dans l’os, là ou les autres (Sigma ou Fujifilm par exemple) le firmware se met sur la carte SD puis hop dans le boîtier puis MAJ.

Mis à part ces trois gros points noirs (surtout le troisième), il faut avouer que le viseur électronique est à des années lumière de celui des Fuji, il est vachement plus confortable, le focus peacking est vachement plus visible mais moins réglable comparer au XT1…

Pour la prise en main, rien à redire sauf peut être les molettes, je ne sais pas si c’est moi qui suis encore habitué au Fuji mais j’ai du mal à trouver la molette avant et arrière, je verrais bien à l’usage.

On notera aussi que le nombre d’option et parfois le nom de ces dernières dans les menus rendent la prise en main du boîtier plus complexe par rapport au XT1 et je vais regretter l’option présente avec les Fuji qui permettait de régler la focale dans le menu pour les objectifs manuels sans électronique afin de permettre de se souvenir de la focale utilisée.

Pour le reste je ferait un retour sur l’utilisation du boîtier et de la bague Sigma MC-11plus tard, avec une liste des optiques fonctionnelles hors celles listés par Sigma sur son site, mais les premières sorties ce sont plutôt bien passées tant au niveau confort du matériel que de la tenue des batteries et de la bague MC-11 avec les objectifs Sigma.

Quelques exemples avec des objectifs M42 fait lors la première utilisation pour patienter :

Sony A7II + Carl Zeiss Jena 35mm Flektogon f2.8
Sony A7II + Carl Zeiss Jena 35mm Flektogon f2.8

Sony A7II + Pantacon 50mm f1.8
Sony A7II + Pantacon 50mm f1.8

Sony A7II +  Helios 44-2 58mm f2
Sony A7II + Helios 44-2 58mm f2